• Une fleur pour seul abrit

     

    E X P U L S E

    S A N S   A B R I 

    E X C L U

    S A N S   T O I

    L A   L I B E R T E

    S E   F A I T 

    O P P R E S S I O N

     

    « Le sourire de SuzanneUne feuille amoureuse »

  • Commentaires

    9
    Samedi 1er Février 2014 à 16:25

    Le " Chapeau " formé par cette fleur semble protéger les gouttelettes de pluie !

    8
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 01:11

    parfs on choisit sa manière de vivre on choisit la solitude par exemple mais d'autres fois elle nous est imposée quand il y a la perte de l'être cher, quand on veut vivre autre chose on prend une nouvelle voie

    7
    Vendredi 25 Octobre 2013 à 23:14

    Tant de délicatesse dans ses fleurs expriment bien la difficulté de la liberté qui n'existe que s'il peut y avoir choix. Et ces fleurs hésitent

    6
    Vendredi 25 Octobre 2013 à 09:39

    Ton texte est à double sens. Je crois que celui qui est délaissé ou abandonné par un être cher est aussi perdu que celui qui n'a pas de toit. La solitude non choisie devient alors un étau. Amitiés. Joëlle

    5
    Jeudi 24 Octobre 2013 à 18:42

    Très délicate cette fleur, je peux toujours la recueillir si elle est sans abri mais je n'ai pas la main très verte.

    4
    Jeudi 24 Octobre 2013 à 15:30

    En fait, ce qui est important, c'est le RESPECT de l'autre, de ce qu'il est, de ce qu'il vit, de ce qu'il partage (ou pas !), de sa liberté d'être. Accepter l'autre comme il est sans préjugés...

    Mais tout cela est bien délicat et pas tjrs facile...

    3
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 22:42

    Je ne connaissais pas cette réponse, mais elle est effectivement tout aussi vraie que la citation première car on peut aussi être libre AVEC les autres pour peu que l'on ait envie d'être libre à deux (ou plus, dans le cas d'une vie de famille).

    2
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 22:18

    A Pascale

    Une belle réponse Pascale 

    Lors d'une intervention  dans un lycée à la question de ce qu'il pensait au sujet de la définition  "La liberté de chacun S'ARRETE où commence celle des autres" Albert Jacquard a répondu  "La liberté de chacun COMMENCE où commence celle des autres" 

     

     

     

    1
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 21:54

    Albert Jacquard a dit exactement : La liberté de chacun S'ARRETE où commence celle des autres. J'en ai fait ma maxime et j'aime bien la citer à certains membres de ma famille un peu trop critiques sur ma façon de vivre. Il a dit aussi : Laisssez moi devenir ce que j'ai envie d'être, que je pourrais également citer aux mêmes personnes sus-nommées. D'autant que, pour moi qui ne vit pas en couple, la liberté est un bien qui m'est précieux, même si je sais l'aliéner pour partager avec les autres des moments tout aussi précieux.
    Bises, Pascal.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :