• Rêve virtuel

    27-01-2019

     

    Rêve virtuel

     

    Lise de la Salle -  Liszt "Ständchen"

     

    « Ne pas perdre le filUne bonne pâte »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    12
    Samedi 2 Février 2019 à 17:54
    11
    Vendredi 1er Février 2019 à 20:57

    Azalaïs a parfaitement retranscrit ce qui s'est joué , ce qui  se joue et ce qui se jouera 

    Parce que nous jouons avec Bonheur , simplicité et honnêteté chacun avec nos outils 

    Nous jouons et nous apprenons de nous toutes et tous 

    Je suis en accord total  , merci à Vous qui participez à ce Jeu Virtuel , il a son importance ...

    10
    Vendredi 1er Février 2019 à 18:42

    Belle composition! Où vas-tu, ou t'envoles-tu ?
    (délicieuse interprétation, ceci dit, moi aussi, j'aime bien la voix d'or de Fischer-Dieskau !)

    9
    Nina
    Mercredi 30 Janvier 2019 à 18:53

    Tiré par des ballons messages, ce sera mieux qu'en fusée, et un peu plus doux pour atterrir

    8
    Mardi 29 Janvier 2019 à 11:28
    Monsieur le poète aux ballons multicolores,légers et voyageurs,n'oublie pas d'y nouer tous nos petits mots aux couleurs d'amitié .
    7
    Lundi 28 Janvier 2019 à 11:07

    Une envolée de ballons qui portent au loin leur message à tant d'autres personnes ! Superbe idée Pascal. Bonne semaine. Amitiés. Joëlle 

    6
    Lundi 28 Janvier 2019 à 09:06
    Pastellle

    Encore une très jolie idée, ce coeur Pascal emporté par les ballons amis. Et belle musique pour l'accompagner... 

    5
    Dimanche 27 Janvier 2019 à 18:21

    J'adore cette musique magnifique, un réel moment de plaisir et, tout en écoutant,  j'imagine les ballons s'éloignant tout doucement ... mais il va bien falloir redescendre sur terre !

    4
    Dimanche 27 Janvier 2019 à 18:15

    tes compositions me font penser aux arbres pèlerins que l'on rencontre sur le chemin, chacun y dépose ,y pose, y accroche ce qu'il veut, un caillou, un ruban, un chapelet, un bout de papier avec une prière, on ne sait pas combien de temps notre présent va durer ni même s'il va être utile à quelque chose, à quelqu'un,  mais tous ces petits riens nous lient les uns aux autres par une trame invisible et pourtant très présente.

    3
    Dimanche 27 Janvier 2019 à 17:53

    Energique et belle interprétation de ce lied magnifique de SCHUBERT dans la transcription de LISTZ.

    Je l'aime bien, chanté par FISCHER-DIESKAU.

    Une belle page ! mais je te trouve téméraire, Pascal !

    2
    Dimanche 27 Janvier 2019 à 16:20

    Des bulles, encore des bulles qui nous emmènent dans ton univers coloré, onirique au son du piano qui égrène ses notes sous les doigts virtuoses de cette belle blonde. 

    Je pensais qu'en passant la souris sur la bulle, je saurais de quel blog elle émane ; hélas !

    Bon dimanche Pascal et à tout bientôt

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Dimanche 27 Janvier 2019 à 13:37
    julie

    :)

    Son coeur léger  les yeux émerveillés, Pascalou rêve comment prendre de la hauteur intergalactique... Tu y es presque,  bravo yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :