• Rencontre du troisième type

    06-09-2019

    La première fois

    que je t'ai rencontré

    tu étais de dos

    Mais j'ai tout de suite aimé ton allure élancée

    tes courbes toutes en grâce et en finesse

    avec cette tendresse infinie dans tes gestes immobiles

    se glisser auprès de toi

    sentir ton odeur boisée

    caresser ta peau couleur de pin

     

    Là bas, au bout de la jetée

    comme un lien entre ciel et océan

    tu m'attendais

    La rencontre était improbable
    La voyageuse immobile imperturbable
    Au chaos de ces Mondes incontrôlables
    Se doit de Bois , se doit de Silence,
    Conjugue les Temps à l'infini ...
         Betty...

    Graeme Allwright - L'étranger

    « Tableaux de VieAu-delà des choses »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    12
    Dimanche 15 Septembre 2019 à 19:44

    Splendide !!!

    11
    Lundi 9 Septembre 2019 à 21:03

    Je ne sais pas au bout de quelle jetée tu l'as rencontrée, mais elle est très belle, en effet... :-) 
    Magnifique chanson de Graeme Allwright.
    Belle semaine à toi, Pascal. 

    10
    Lundi 9 Septembre 2019 à 11:46

    Bravo ! Tu as trouvé la femme idéale !

    Belle, élancée, gracieuse, mystérieuse, posée, et muette... Aucun risque de souffrir pour elle…

    Graeme Allwright, que de souvenirs...

    9
    Betty...
    Lundi 9 Septembre 2019 à 06:22

    La rencontre était improbable 

    La voyageuse immobile imperturbable

    Au chaos de ces Mondes incontrôlables

    Se doit de Bois , se doit de Silence,

    Conjugue les Temps à l'infini ...

    .

    8
    Samedi 7 Septembre 2019 à 17:23

    Il a traversé la mer, a attendu d'être choisi avant de revivre dans ce beau corps de femme

    Femme vague, écume, douceur ou tempête, elle veille, attend, appelle le regard caressant

    les voix mêlées au bleu du ciel, de l'océan, de la vie

     

    7
    Samedi 7 Septembre 2019 à 14:33

    que de sensualité

    6
    Samedi 7 Septembre 2019 à 11:27

    Beaucoup de douceur et de tendresse dans tes mots ... et ceux de Graeme Allwright ne le sont pas moins.
    C'est superbe d'émotions  !
     

    5
    Samedi 7 Septembre 2019 à 09:43

    le chant des sirènes ...

    4
    Vendredi 6 Septembre 2019 à 17:56
    Josette

    Une présence

    sirène évadée de l'océan

    dans le soleil couchant

    3
    Vendredi 6 Septembre 2019 à 13:58

    La compagne idéale, mince, qui sent bon, patiente et silencieuse smile J'adore Greame Allwright, quand j'étais jeune je l'écoutais en boucle. L'autre jour, j'ai mis un CD de lui dans la voiture et je me suis rendue compte que je savais encore toutes ses chansons par cœur!

    2
    Vendredi 6 Septembre 2019 à 13:14

    une bien jolie compagnie et un très beau texte pour la décrire yes

    bon week end Pascal

      • Vendredi 6 Septembre 2019 à 18:48

        Nul doute que cette poésie a été écrite pour une autre personne que cette "femme océane" de Pios .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :