• Les yeux de la ville (2)

    13-05-2014

    Si !  Si !  je  vous  le  dis

    Les  murs de la ville

    ont des yeux

    ils nous  observent derrière  leurs  lunettes 

    Mais  je  préfère

    les  yeux  mauves

    sourires  au  naturel

    Et vous ,

    voyez  vous  aussi  les  murs  vous  regarder ?  J

     

     

    Les maisons sont des visages,
    Elles s’embellissent
    A regarder passer les jours.
    Rides dans le calcaire.
    Pattes d’oie au coin des fenêtres.
    Ecriture de la vie. 

    Celle qui les connaît bien
    C’est la rue
    Qui se frotte à leurs murs
    Comme un chat,
    C’est la rue
    Qui fait le trottoir
    Devant chacune.

           Roseline

    Les volets clos, elles dormaient,
    la porte ouverte , elles souriaient,
    parfois un mur lézardé et une fenêtre cassée
    leur donnaient une mine infiniment triste ....
    et parfois aussi des remises collées à gauche et à droite
    leur faisaient une belle paire d'oreilles :-)

           Féekri

     

    « Rencontre (1)Un instant infini (3) »

  • Commentaires

    12
    Plum'
    Vendredi 6 Juin 2014 à 18:59

    Un immense cassette audio des années 80 peut-être ? ^^

    11
    Mardi 20 Mai 2014 à 20:33

    Excellent... beau, tendre et plein d'humour... :)

    10
    Samedi 17 Mai 2014 à 01:38
    if the walls could talk
    and see, what secrets,
    stories they would tell?

    Nice photos, Pascal :)
    9
    Vendredi 16 Mai 2014 à 17:02

    il ne reste qu'à imaginer leur sourire

    8
    Jeudi 15 Mai 2014 à 13:06

    Des yeux pour voir

    Des yeux pour voir
    Le jour, le soir,
    Le petit loir,
    Les raisins noirs,
    Les raisins verts
    Et les éclairs
    Dans le miroir.

    Des yeux pour voir
    Le ciel du soir,
    La lune rouge
    Un arbre noir…

    Des yeux pour voir
    Les cheveux blonds
    Les cheveux noirs
    Les cheveux blancs,
    L’ombre du soir.

    Des yeux pour voir
    Un cœur qui tremble,
    Une main tendre.

    Pierre Gamarra

    7
    Roseline
    Mercredi 14 Mai 2014 à 19:18

    Mais oui, les maisons sont des visages.


    Voici un de mes anciens poèmes.


    Les maisons sont des visages,


    Elles s’embellissent


    A regarder passer les jours.


    Rides dans le calcaire.


    Pattes d’oie au coin des fenêtres.


    Ecriture de la vie.


     


    Celle qui les connaît bien


    C’est la rue


    Qui se frotte à leurs murs


    Comme un chat,


    C’est la rue


    Qui fait le trottoir


    Devant chacune.


     


    Tendre écharpe noire


     


    Au cou des sourires de pierres.

    6
    Mercredi 14 Mai 2014 à 17:58

    Joli parallèle


    Complicité ?


    Clin d'oeil !!

    5
    Mercredi 14 Mai 2014 à 14:45

    Je préfère aussi les deuxièmes. J'aime bien le parallèle entre ces deux photos. 

    4
    Mercredi 14 Mai 2014 à 11:06

    ce que je faisais étant petite c'était de trouver des façades de maisons et de deviner leur humeur ..

    les volets clos , elles dormaient, la porte ouverte , elles souriaient parfois un mur lézardé et une fenêtre cassée leur donnaient une mine infiniment triste ....et parfois aussi des remises collées à gauche et à droite leur faisaient une belle paire d'oreilles :-)

    toi aussi tu as découvert un mur avec de beaux yeux :-)

    belle journée souriante à toi Pascal

    bisou

    3
    Mercredi 14 Mai 2014 à 01:38

    Non Pascal, mais qu'est-ce qu'ils écoutent bien ! Et en plus, ne répètent rien ! Deux bien jolies photos souriantes. Amitiés; Joëlle

    2
    Mercredi 14 Mai 2014 à 00:34

    dans la vie on est tjs surveillé

    1
    Mardi 13 Mai 2014 à 22:49

    Ces murs ont des visages bien sympathiques. Mais serait-ce un mur extraterrestre sur la seconde avec ces yeux roses, cette bouche jaune au sourire rectiligne et cette barbe verte ?
    Bises, Pascal.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :