• Berceau de l'arbre

    01-09-2017

    Dans son berceau de mousse

    l'arbre déroule ses racines

    entre passé et avenir

     

    Tord Gustavsen Ensemble Being There

    Un corps noueux comme un vieux cep de vigne
    Toute sa vie est là, de l'aube au crépuscule,
    des rameaux aux racines ...
         Balaline

    « La vie en feuilleBal des nénuphars »

  • Commentaires

    12
    Mardi 5 Septembre 2017 à 11:38

    Un Sage ! qui sait où il faut aller quand on se fait vieux

    11
    Lundi 4 Septembre 2017 à 16:11

    Ces formes noueuses et nouées, ce bouillonnement de vie, cette force à s'ancrer en pleine terre! 

    10
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 19:02
    J'aime bien écouter la respiration des arbres quand je me promène en forêt. Ils ont tant de choses à nous dire depuis des temps millénaires. C'est si beau de voir un vieil arbre encore fringuant. Bises alpines.
    9
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 07:30
    Et là commence la vie, dans le ventre de la terre. Les racines vont pousser le tronc à élever ses bras porteurs de ramées si utiles à l'humain
    8
    Samedi 2 Septembre 2017 à 23:08

    Un corps noueux comme un vieux cep de vigne

    Toute sa vie est là, de l'aube au crépuscule,

    des rameaux aux racines ...

    7
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:59

    Entre hier et demain je suis là....Et

    Ma première visite pour toi Pascal 

    J'ai eu du mal  à redescendre , les nuages ne sont ce qu'ils étaient !!!

    Ravie de vous revoir , tous en tout cas ....Et de reprendre nos échanges 

    6
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:54
    julie

    Petit être à l'écoute.... il est tout en oreilles tongue 

    Touchant, merci Pascalou !! Bon weekend. 

    5
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:25

    dans sa forêt

    l'arbre entre nid et tombe

    fœtus momifiés 

    4
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:09

    J'ai l'impression de regarder des coupes cellulaires au microscope!

    3
    Samedi 2 Septembre 2017 à 07:00

    J'ai une très nette préférence pour la version couleur même si je suis plutôt fan du nb.

    2
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 19:43

    un beau bébé sans âge, on ne sait où il commence ni où il va, ni où il finit

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :